Au Jardin...

Dans ce quartier urbanisé à la fin du XIXe siècle sur l’emprise de l’ancien couvent des Dominicains, les hôtels particuliers ouvrent au Sud sur des jardins traversés par le Canal de Vaucluse. Celui du musée est imaginé comme un prolongement sensible et sensoriel des collections, favorable à la biodiversité.

FACADE_MUSEE_VOULAND_19E
IMG-20211006-WA00001.JPG
Un jardin qui cache une rivière
   

L’Hôtel particulier ouvre au Sud sur un jardin calme et agréable.

Les visiteurs y sont bienvenus... ​à l'ombre ou au soleil, venez faire une pause au jardin !

Rue Victor Hugo, rien ne laisse deviner le jardin du musée. Ce jardin, au sud de l'hôtel particulier, est traversé par le Canal de Vaucluse, branche avignonnaise de la Sorgue. Imaginé comme un prolongement sensible et sensoriel du musée favorable à la biodiversité, il renaît après d'importants travaux autour du Canal en 2017. La flore s'enrichit d'année en année, et au fil des jours, nous pouvons y observer le cycle des végétaux, insectes, oiseaux, etc.. Les animaux se penchent sur cette vie et créent des liens entre le monde vivant, les collections et les expositions. Feuilles, fleurs et fruits, insectes, oiseaux, et poissons, tout bouge au fil des saison. Et chaque printemps réserve des surprises !

Un refuge, labellisé LPO

Au jardin, vous rencontrerez merles, étourneaux, geais, moineaux ou mésanges au fil des saisons. Un havre reposant pour tous les oiseaux et également pour son écosystème riche de plus de 150 espèces dans sa faune et sa flore.

Grâce au label de la Ligue de la Protection des Oiseaux, le Musée Vouland s'engage dans la préservation de la biodiversité. De même que pour la conservation de nos oeuvres, nous nous appliquons à la sauvegarde du patrimoine naturel du jardin. Par la sensibilisation des jeunes publics et par des valeurs responsables et citoyennes, cette ouverture vers l'extérieur privilégie le respect du vivant et de son habitat.

thumbnail_Fichier_008_edited.jpg
20210922_134505.jpg
Venez au musée à Vélo !

Au musée Vouland, vous découvrirez une chaise à porteurs, une chaufferette de carrosse, le nécessaire de voyage de Madame du Barry, les vélos de l’équipe et des appuis-vélos sous des parasols sur le Canal de Vaucluse, mais aussi, si besoin, clés Allen et pompes à vélo !

Situé à proximité immédiate du Rhône, à l’intérieur des remparts d’Avignon qui ceinturent la ville du XIVe siècle, le musée est dans une « zone de rencontre » où les piétons et les cyclistes peuvent flâner tranquillement. A quelques coups de pédales de la ViaRhôna, grand itinéraire cyclable européen, nous accueillons les cyclistes au jardin.

Venez à vélo découvrir ce havre de paix à vivre au fil des heures et des saisons (s’il y a encore des saisons !) où l’on peut aussi déguster des sirops de thym, romarin, lavandin..., essences méditerranéennes que l’on retrouve dans le jardin. Nous vous en dirons plus !

Un théâtre verdoyant

Et si vous profitiez d'un moment d'échange dans le jardin ?

Le jardin prolonge le musée par sa sensibilité et l'éclat sensoriel qu'il dégage. De fait, il devient théâtre de différents événements : vernissages d'expositions, concerts et ateliers. Il vise à sensibiliser les publics aux enjeux environnementaux et à attiser leur curiosité par ses manifestations culturelles.